Aller au contenu principal

Lancement du site web Smartlab Lability

Le laboratoire d'innovations Lability

Le Smart Lab LABILITY est un laboratoire de recherche et d'innovation éphémère. Des chercheuses et chercheurs engagés par l'Université Gustave Eiffel

  • analysent l'impact de la crise sanitaire sur l'organisation du travail et sur l'évolution de la mobilité des personnes et des marchandises dans la région francilienne ;
  • étudient les réponses apportées à la crise par les entreprises et la société ;
  • et valorisent les résultats de leurs travaux auprès des acteurs publics et privés.

Sur ce site, vous pouvez les accompagner dans ce travail important et utile, vous pouvez suivre leurs recherches et échanger avec eux.

Motivation et objectif de LABILITY

Avec la crise sanitaire, les acteurs régionaux, publics comme privés, doivent concilier une reprise rapide et résiliente de l’activité économique. En même temps, ils doivent assurer la protection sanitaire des salariés et de la population en général. Pour répondre à ces enjeux inédits et urgents, nous avons besoin de nouvelles formes d’organisation du travail, de coopérations innovantes, et d’une autre approche de la gestion de l’espace, spécifiquement de la distance spatiale et sociale, dans les entreprises et les réseaux de transport. Ces enjeux sont au cœur du laboratoire innovant LABILITY.

Les entreprises sont en train de repenser l’organisation spatiale et temporelle de leurs activités. Ces transformations concernent d’une part l’échelle des espaces de travail, où il s’agit désormais de maintenir une distance entre les salariés. La crise sanitaire favorise, d’autre part, le développement du télétravail, qui permet à la fois de réduire le nombre des personnes présentes simultanément dans l’entreprise, mais aussi de limiter l’encombrement et donc les risques de contamination dans les transports publics, voire de s’adapter à de nouveaux épisodes de confinement strict.

Cette montée du travail à distance est susceptible de transformer les pratiques de recrutement et les pratiques managériales, avec des conséquences socio-spatiales difficiles à anticiper. Un des champs impactés, par exemple, est l’accès à l’emploi. La croissance du télétravail également fait évoluer les stratégies d’implantation des entreprises et la configuration des lieux d’activité. 

Analyser et comprendre ces développements et leurs impacts est pertinent pour imaginer des stratégies  favorisant une transition durable et un renforcement de la résilience de l’économie, et opérant à une échelle d’organisation régionale, voire nationale. Au niveau régional une réduction de la taille des locaux pourrait être une conséquence, avec une désaffection pour certains territoires (y compris centraux) mais aussi des besoins accrus en matière de télécentres, notamment en grande couronne. Les entreprises et organisations pourraient, être amenées à revoir leurs arbitrages en matière d’implantation entre l’Île-de-France et le reste du territoire national, ce qui pourrait leur permettre d’importantes économies et qui aurait aussi un fort impact sur le développement de la structure d’économie nationale.

Les implications du développement du télétravail en contexte de crise sanitaire concernent, par ailleurs, les modes de vie et donc les pratiques de mobilité des salariés : non seulement les déplacements domicile-travail, avec une possible désaffection des transports en commun, mais également les autres motifs de la mobilité et en particulier les achats, en lien avec l’essor constaté du commerce en ligne.

Dans les réseaux de transport, les défis prioritaires concernent d’une part la définition et la mise en œuvre de solutions dans les transports publics permettant de diminuer les risques de transmission du virus, en particulier aux heures de pointe. D’autre part, ils concernent la menace d’une augmentation de la congestion des réseaux routiers, du fait notamment d’un retour de la voiture individuelle mais aussi de la croissance des flux de marchandises générés par le e-commerce.

LABILITY analyse ces défis et ces développements et met en avant les approches possibles pour trouver des solutions pour une économie et un système de transport résilients et durables.