Aller au contenu principal

Déterritorialisation des banques

Evelyne Rousselet (IRG), Stéphanie Serve (IRG)

Financement : ISITE Future

Période : 2019-2021

Résumé
L’objectif de ce projet exploratoire est d’identifier et qualifier les risques que fait peser la déterritorialisation des banques – qui se traduit notamment par des fermetures d’agences - sur les clients économiquement fragiles, qu’ils soient clients particuliers, ou les Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Ce projet, financé en 2018-2020 par l’I Site Future (Université Gustave Eiffel), au titre des projets exploratoires, présente un double enjeu s’agissant d’analyser les fermetures d’agences bancaires en termes d’impact : (1) sur l’exclusion bancaire des clients particuliers, avec les potentiels effets induits sur leur exclusion sociale et (2) sur la pérennité des PME économiquement fragiles et n’ayant d’autre alternative de financement que l’accès au crédit bancaire (Stiglitz et Weiss, 1981).   

Le projet a été organisé en deux volets : un volet quantitatif dans l’objectif de mesurer, sur un temps long (20 ans), l’évolution des fermetures d’agences de réseaux bancaires à l’échelle des territoires et de la confronter à la présence de clients économiquement fragiles au sein de ces territoires ; un volet qualitatif dans l’optique de comprendre les vulnérabilités générées par la déterritorialisation et touchant les clients économiquement fragiles. Une base de données géolocalisées a été construite dans le cadre du premier volet et est en cours d’exploitation. Concernant le volet qualitatif, des premiers terrains exploratoires donnent lieu à une réflexion sur les approches méthodologiques pertinentes pouvant être déployées.