Aller au contenu principal

L’articulation école / collège par l’analyse des dispositifs organisationnels et pédagogiques mis en œuvre au Burkina Faso et en Guinée

Responsable scientifique : Véronique Attias-Delattre

Projet international et francophone APPRENDRE (1er appel à projet international de recherche - phase 2) de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et de l’Agence Française du développement (AFD) - Appui aux politiques d’éducation dans les pays francophones de l’Afrique sub-saharienne

Collaborateurs : Djénabou Baldé (Professeur des Universités, ISSEG, Guinée), Alain Joseph Sissao (Professeur des Universités, INSS – CNRST,Burkina Faso)

Période : 2019-2022

Résumé
Notre projet de recherche vise à élaborer un diagnostic sur les dispositifs organisationnels et pédagogiques facilitant l’articulation école / collège à partir de l’analyse des pratiques formelles et informelles mises en œuvre dans les deux pays cités de l’Afrique subsaharienne. Plus largement, le passage d’un établissement primaire à un établissement secondaire est vécu par l’ensemble des élèves comme une rupture organisationnelle et sociale (Anderson et al., 2000). Cette rupture peut être passée par l’élève avec des difficultés passagères qu’il surmonte rapidement ou de façon plus durable et qui le conduisent à l’abandon scolaire. L’analyse institutionnaliste des facteurs contextuels permettent de mieux comprendre pourquoi le passage entre ces deux niveaux d’enseignement peut être problématique pour certains jeunes (Poncelet & Lafontaine, 2011). Toutefois, si ce passage mène à l’abandon scolaire, celui-ci est lié à un long processus d’interaction entre l’élève et son environnement social, économique et éducatif (Asdih, 2003 ; Glasman, 2000 ; Janosz & Leblanc, 1996 ; Potvin et al., 2004). L’origine du décrochage qui est caractérisée par de nombreux facteurs, met en lumière les déficiences des systèmes sociaux, éducatifs et économiques que vivent l’élève. Sur le plan éducatif, la transition de l’établissement primaire à l’établissement secondaire fait émerger la multiplicité des défaillances des systèmes éducatifs dans la formation et l’accompagnement des chefs d’établissement ainsi que ceux des enseignants, la qualité des conditions d’accueil des élèves et des parents et les rôles des parties prenantes.

Dans un contexte économique et éducatif spécifique, l’analyse comparative de la transition école / collègue au Burkina Faso et en Guinée montre des similarités fortes dans ses enjeux actuels.