Aller au contenu principal

COPALIM

Construire un projet alimentaire citoyen sur un territoire urbain : initiatives pour une alimentation durable et accessible à Montreuil

Responsable scientifique : Hajar El Karmouni (IRG / UPEC)

Période : 2020-2022
Financeur : ADEME à travers le dispositif CO3
Co-portage : Marion Maignan (Université Jules Verne Picardie)

Résumé
Par sa dimension à la fois quotidienne et systémique, l’alimentation se situe à la croisée des choix individuels, politiques et sociétaux, impliquant des acteurs multiples. Deux tendances sociétales se dessinent aujourd’hui face au défi d’une alimentation saine, durable et accessible à tous : d’une part, le développement de nombreuses initiatives relevant de systèmes alimentaires alternatifs (Amaps, circuits-courts, coopératives de consommation, etc.) ; d’autre part, une augmentation du nombre de personnes en situation de précarité alimentaire, associée à des préoccupations croissantes de santé publique (obésité, maladies cardio-vasculaires, dénutrition).

Cette double tendance a été accentuée par la récente crise sanitaire. La question alimentaire s’est, en effet, posée de manière urgente pour une part de la population et a donné lieu à des réponses multiples sur le territoire montreuillois, portées par des réseaux associatifs préexistants, les pouvoirs publics, ou donnant lieu à de nouvelles solidarités.

Ce projet de recherche participative vise à réunir les acteurs Montreuillois aux prises avec les enjeux d’accès à l’alimentation durable. Notre question de départ est la suivante :

Quelles sont les enjeux et initiatives  existants pour concilier accessibilité et durabilité en matière d’alimentation, sur le territoire Montreuillois ?

Cette problématique de départ est issue d’entretiens exploratoires avec les acteurs du territoire (12 entretiens avec des pouvoirs publics et acteurs de l’ESS) et de l’observation d’évènements citoyens en faveur d’une transition alimentaire. Cette première approche du terrain fait ressortir une pluralité de discours autour de l’alimentation et des approches multiples et parfois contradictoires de l’alimentation « durable », ainsi qu’un besoin partagé de mieux appréhender les savoirs et connaissances des habitants du territoire en matière alimentaire. Aussi, le projet de recherche COPALIM explore les enjeux et initiatives en faveur d’une offre alimentaire durable sur le territoire Montreuillois, et se concentre sur les tensions et possibilités d’articulation entre accessibilité et durabilité.

Le projet COPALIM  s’inscrit dans une démarche de recherche participative et réunit des acteurs du monde de la recherche (Université Paris Est Créteil, Université Picardie Jules Verne), un acteur public (mairie de Montreuil) et des acteurs associatifs .  Il est porté par Marion Maignan et Hajar El Karmouni, profite d’un financement de l’ADEME à travers le dispositif CO3 et se déroulera de septembre 2020 à Mars 2022.